jeudi 3 juillet 2008

Composter avec style!


À Montréal, nous avons parfois la chance d’avoir une cour arrière qui est un jardin. Dans ces conditions, comment ne pas essayer de réduire le volume de nos ordures ménagères de 40% en les compostant? En plus, qui dit composter, dit formation de compost (bien sûr!!), donc fertilisation naturelle et gratuite de notre petit jardin!

Il existe plusieurs façons de composter, et celle que j’ai choisie se fait grâce à un composteur. J’ai reçu le mien cette semaine et j’en suis triplement fière car :
1) Je vais –enfin- composter (je n’avais pas de cours arrière avant).
2) Je l’ai acheté à « Le boulot vers… » (135$+taxes), un organisme à but non lucratif qui a pour mission de venir en aide à des jeunes en difficulté. (http://www.boulotvers.org/)
3) Il est superbe! Il est fait en cèdre rouge, voyez la photo prise ce matin. Comme quoi on peut avoir un composteur qui a beaucoup de style! J

Mais comment composter??? Je ne vais pas réinventer des explications qui existent déjà, aussi – une fois n’est pas coutume- je vous propose des passages d’un dépliant réalisé par la ville de Québec :

Source : http://www.ville.quebec.qc.ca/fr/ma_ville/environnement/matieres_residuelles/docs/compostage_depliant.pdf

Difficile, le compostage? Détrompez-vous!
Avec un minimum de connaissances, vous pouvez fabriquer votre propre compost et ainsi profiter des nombreux avantages qu’offre cette pratique.

Le compost, un fertilisant naturel
Le compostage est un procédé naturel qui permet de transformer les matières organiques, comme les feuilles et les restes de table, en un excellent fertilisant pour la terre de votre jardin et vos ménagements paysagers. Cette transformation s’effectue, entre autres, grâce aux micro-organismes et aux vers de terre qui décomposent les matières organiques en éléments dont se nourrissent les plantes.
Le compost constitue une heureuse alternative aux produits chimiques. Incorporé au potager ou dans les plates-bandes, il améliore les qualités du sol et permet d’obtenir des plantes vigoureuses et en santé. Étendu sur la pelouse, au printemps ou à l’automne,
il lui procure une nouvelle vitalité.

Que peut-on composter?
Les matières que l’on peut composter sont généralement des résidus destinés à la poubelle. On peut les diviser en deux principales classes, soit les matériaux verts (riches en azote) et les matériaux bruns (riches en carbone). D’autres matières peuvent également être utiles au compost.

Matériaux verts
Déchets verts de jardin : fleurs fanées, résidus de taille, plantes adventices (mauvaises herbes), etc.
Déchets de cuisine : résidus de fruits et de légumes, restes
de pain, de pâtes alimentaires et de légumineuses, etc.
Filtres et résidus de café, sachets de thé et de tisane, poils d’animaux et cheveux, rognures de gazon* (la meilleure façon de valoriser le gazon coupé est de le laisser sur place), algues*.

Matériaux bruns
Feuilles mortes (réservez un ou deux sacs à l'automne), brindilles et branches, copeaux et sciures de bois*, aiguilles de conifères*, papier journal* (encre noire seulement), paille, vieux vêtements en fibres naturelles.

Autres matériaux
Coquilles d’œuf, terreau d’empotage, terre de jardin, vieux compost

* Les matériaux suivis d’un astérisque doivent être utilisés modérément.

NE PAS utiliser :
• Viande, poisson, produits laitiers, os, gras et huile
• Plantes malades, en graines, à rhizomes ou traitées avec des pesticides
• Feuilles de rhubarbe, de chêne et de noyer
• Cendre
• Contenu du sac de l’aspirateur
• Charpie de la sécheuse
• Excréments


Deux techniques simples

La méthode en une opération
Cette méthode peut être utilisée à deux moments de l’année, soit :
• au printemps, lorsqu’on a accumulé à l’extérieur les résidus de cuisine de l’hiver dans des seaux de plastique;
• à la fin de l’été, lorsque vient le temps de fermer le jardin.
Les étapes
1. Mettre une couche de 8 à 10 cm de matériaux bruns;
2. Ajouter 4 ou 5 cm de matériaux verts (la proportion idéale est de deux parties de « brun » pour une partie de « vert »);
3. Étendre 1 cm de terre ou de vieux compost;
4. Arroser si les matériaux sont secs;
5. Continuer la superposition des trois ingrédients (brun; vert; terre) jusqu’à ce que le composteur soit plein ou jusqu'à épuisement des matériaux;
6. Terminer par des matériaux bruns et arroser au besoin.

La méthode de l’accumulation graduelle
Cette méthode, simple et commode, se pratique du printemps à l'automne. L’alternance des matériaux est moins systématique que dans la méthode en une opération puisque ceux-ci sont ajoutés
au composteur au gré de leur disponibilité. Les proportions des matériaux demeurent cependant les mêmes, soit deux parties de « brun » pour une partie de « vert ».
Les étapes
1. Mettre de 10 à 20 cm de matériaux bruns au fond du composteur;
2. Ajouter les matériaux verts au fur et à mesure de leur production;
3. Ajouter de temps à autre une pelletée de terre ou de vieux compost;
4. Ajouter au besoin des matériaux bruns de façon à rééquilibrer la proportion «brun/vert».

Pour des informations plus en détails :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Compostage
http://www.compostage.info/Com_C_M.htm

La ville de Québec propose des cours et rembourse une partie du coût du composteur :
http://www.ville.quebec.qc.ca/fr/ma_ville/environnement/matieres_residuelles/compostage.shtml

4 commentaires:

Annick a dit…

Je tenais à ajouter qu'on peut composter à petit prix. Votre éco-centre peut vous en fournir un pour 25$ si vous habitez à Montréal

Marianne a dit…

Merci Annick, tu as bien raison!
À Montréal en plus d'acheter son composeur à 25$, les écoquartier donnent une formation.
À Québec, on rembourse 50% du prix du composteur.

justeunpeufrustree a dit…

Bonjour !
Nous compostons, avec un composteur semblable au votre, que nous avons fabriqué, en réutilisant du bois. Notre méthode est celle de l'accumulation graduelle depuis 2 ans, et cette année nous venons de découvrir des vers de terres qui ont élu domicile dans notre composteur. Alors on déduit qu'on est passés au vermicompostage...
M'enfin, je voulais surtout dire que je découvre votre blogue, avec plaisir.

Marianne a dit…

Bienvenue sur "maman écolo, bébé bio"! N'hésitez pas, continuez de partager vos idées et commentaires! Je viens juste de commencer ce composteur là, mais j'en avais eu un pendant un an avant. Il y a beaucoup trop d'idées (négatives) pré-conçues sur le compost, changeons ça!
Marianne

Activité pour 3 à 6 ans à l'Écomuseum de Sainte-Anne-de-Bellevue

Coucou chères mamans écolo, je pense souvent à vous et au blog, même si je n'écris vraiment pas souvent... Avec Bébé Écolo, qui a maint...