vendredi 22 août 2008

Recyclage des couches jetables à Saint Lazare, QC

Voici un texte publié le 2 juin 2008:

"La Coop de solidarité Bébé Écolo recrute actuellement des membres pour participer à son projet de recyclage de couches jetables. Mamans, futures mamans, gestionnaires de résidences de personnes âgées, personnes conscientisées par l’environnement, tous sont appelés à participer à ce projet.
Saviez-vous… Qu’un poupon produit une tonne de couches jetables? Que plus de 100 ans sont nécessaires pour décomposer les couches jetables? Que le Québec produit plus de 100 000 tonnes de couches jetables par année? Que, dans les institutions, les couches jetables contribuent à la propagation des microorganismes, bactéries et odeurs?
Le procédé est simple, lorsque la Coop sera en fonction, vous achèterez vos couches de la Coop; lors de la réception, vous remettrez vos couches souillées au livreur dans des sacs scellés fournis et les couches seront acheminés au centre de recyclage où elles seront recyclées par thermolyse. Cette technologie qui a fait ses preuves avec le recyclage de pneus permet de décomposer les couches. Tous les dérivés de la décomposition seront réutilisés, notamment les biogaz qui seront captés et transformés en énergie.
La Coop de solidarité Bébé Écolo a été mise sur pied le 7 juillet 2007 avec le soutien de la CDR de Montréal-Laval. Son objectif est de vendre des couches jetables, de les livrer et de cueillir les couches souillées à des fins de recyclage. Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour adhérer à la Coop, communiquer avec Pierre Bissonnette au 450 629-0748 ou par courriel à pambiss@ca.inter.net. "

Source: http://www.ville.saint-lazare.qc.ca/couchesjetables

jeudi 14 août 2008

Lingettes lavables pour bébé

La consommation de lingettes jetables pour bébé connait une croissance vertigineuse qui entraîne des déchets pourtant très facilement évitables. On parle d'environ 10.000 lingette par bébé jusqu'à la propreté!

Pourquoi ne pas utiliser des lingettes lavables? Du moins en partie? Gardez un petit bol d'eau à côté de la table à langer, ou bien un vaporisateur à remplir régulièrement. Quand vient le moment de changer la couche (lavable, encore mieux!), humidifiez la lignette puis passez là. Elle fait parfaitement l'affaire!

Si bébé a les fesses sensibles, vous pouvez concocter vous-même un petit mélange dont vous trouverez des recettes ici:
http://www.lesfeesmeres.com/lingettes.htm
http://www.lesdessousdemile.com/?20AE97C2-A2E9-44FB-A8D0-74F249E2E52A

Essayez, commencez avec quelques lingettes de coton (bio, si possible) à la maison, et peu à peu remplacez l'utilisation des jetables. Au pire, si vous n'arrivez vraiment pas à les adopter pour les fesses, elles sont tout aussi intéressantes pour nettoyer le visage de bébé lors des repas. Ma fille en met tellement partout!!!

La petite route de lait à Rosemont, Montréal

En octobre 2007, le quartier de Rosemont à Montréal a inauguré sa « petite route de lait » : une vingtaine de commerces et huit organismes communautaires offrent la possibilité aux mamans d’allaiter leur bébé dans leurs locaux, sans obligation d’achat.
Ces derniers arborent le logo « Au sein de la famille ».

D'un côté j'ai du mal à comprendre comment un commerce pourrait demander à une mère qui allaite de consommer quelque chose, mais d'un autre côté le logo a l'avantage de rendre les choses 100% claires pour les mamans et les commerçants: pas de doutes, ici les mamans allaitantes sont accueillies et non pas juste tolérées, une nuance qui en apaisera plus d'une.

Voici la liste des établissements et leur localisation :
http://www.santemontreal.qc.ca/CSSS/coeurdelile/docs/Route%20de%20lait_commerces.pdf

vendredi 8 août 2008

Allaiter en public: nos droits

Après quelques semaines de vacances bien méritées, me revoilà, toute motivée à continuer de partager nos nouvelles et découvertes dans le monde des Mamans écolos.

Un article trouvé sur internet, écrit par Terri Theodore et publié hier dans « The Canadian Press », intitulé « Angry mothers pack a Vancouver clothing store in a breastfeeding protest » ma interpelée. Nous serions entre 90 et 95% de mamans à nourrir au sein au Canada, quelque soit la durée de l’allaitement, ce sujet nous touche donc à peu près toutes. Allaiter étant tout ce qu’il y a de plus bio, abordons ce sujet…
Des mamans ont décidé de manifester car elles sont tannées qu’on les regarde bizarrement parce qu’elles allaitent en public. Est-ce que cela vous est déjà arrivé? Moi oui et je me suis demandée si c’était mon imagination, si je n’étais pas dans une période un peu plus sensible qu’à la normale… et je n’ai pas la réponse à ce doute. Ce que je sais c’est qu’il était alors hors de question pour moi que j’arrête d’allaiter en public. J’ai toujours aimé sortir et je ne compte pas me cacher pour nourrir mon bébé, ce point est tout à fait clair dans mon esprit. J’allaite bébé quand elle a faim, pas quand ça me chante! Ce n’est pas que je VEUX allaiter en public, c’est que je souhaite avoir la liberté de le faire car je suis hors de chez moi et mon bébé me demande son lait, qui se trouve dans mon sein. C'est la nature qui a fait les choses ainsi, pas moi!
Par contre, je pense qu’on peut aussi être discrète, pas besoin d’ouvrir complètement un chemisier ou de retirer son chandail au complet! Et puis les autres peuvent aussi discrètement détourner leur regard si ça les gêne, tout simplement.

Après quelques recherches, je constate qu’au Canada nous avons le droit d’allaiter en public, que la Cour suprême du Canada –ainsi que d’autres instances juridiques- ont déjà statué en faveur de l’allaitement maternel dans les lieux publics.
Il existe de la jurisprudence à ce sujet, quelques exemples en 2005 et 2003 :
http://www.canlii.org/fr/qc/qctdp/doc/2005/2005canlii35842/2005canlii35842.html
http://www.canlii.org/fr/qc/qctdp/doc/2003/2003canlii33420/2003canlii33420.html
Si quelqu’un vous demande de partir d’un magasin sous ce prétexte, vous pouvez calmement répliquer qu’en Cour cela leur coûtera entre 2000 et 3500$ à titre de dommage moraux « pour atteinte à sa dignité et à son droit à la reconnaissance et à l’exercice de ses droits en pleine égalité, sans discrimination ».

Non mais, on ne va pas se laisser marcher sur les pieds!!!

Activité pour 3 à 6 ans à l'Écomuseum de Sainte-Anne-de-Bellevue

Coucou chères mamans écolo, je pense souvent à vous et au blog, même si je n'écris vraiment pas souvent... Avec Bébé Écolo, qui a maint...